Le prêt relais est une somme empruntée, sous forme d’avance, par la banque à un acheteur qui souhaite revendre son bien immobilier dans le but d’obtenir un autre bien. Puisqu’il se peut que cette revente prenne plus de temps que prévu, ce type de crédit permet de profiter du nouveau logement désiré. Il est donc possible de correspondre la vente et l’achat. La durée du prêt relais est variante tout comme le montant emprunté en fonction de la valeur du bien vendu.

Le fonctionnement du crédit relais

L’emprunt est pris en charge par une banque ou un établissement financier. Si un acheteur envisage de revendre sin bien immobilier pour pouvoir en acquérir un autre, il peut bénéficier du crédit relais pour avancer son achat. Il doit donc s’assurer que la somme le prix du bien qu’il met en vente peut couvrir le remboursement. 

Aussi, il peut prévenir contre d’éventuels risques en précisant la valeur pour couvrir son prêt. Il bénéficie alors des prêts personnalisés dont il le seul responsable. C’est pourquoi il faut savoir tous les caractéristiques correspondant à chaque opération.

En effet, le montant emprunté peut varier entre 50 à 70 % de la valeur du bien en fonction des formalités de la banque ou de l’établissement ainsi que la formule. L’avantage principal avec ce type de prêt, c’est que le capital n’est pas à rembourser. Il suffit de payer des intérêts tous les mois ou même à la fin du prêt. 

Les trois types de crédit relais

-tout d’abord, si la banque ou l’établissement financier veut se charger de la couverture de tout ce qui concerne le nouvel achat en tenant compte du produit qui va être rassemblé par la revente, c’est le crédit relais sec qui leur va le mieux. Pour cette formule, il faut être sûr que la revente se réalise rapidement. 

Un emprunteur ne choisit pas ce procédé que lorsqu’il est assuré que le résultat de la revente correspond à la somme ou le montant du nouvel achat. Dans ce cas, l’emprunteur ne demande pas beaucoup de faveur puisque quelques mois d’intérêts lui suffisent. C’est-à-dire que la durée de l’avance se fait en 6 mois à un an en général, une durée qui ne leur permettra pas de bénéficier une rentabilité considérable. 

-Le crédit relais associé à un prêt amortissable classique où les prêteurs octroient une somme de 50 à 70 % de la valeur du bien à vendre. Avec le prêt amortissable, il vise à aider financièrement l’emprunteur en procédant mensuellement le remboursement qui peut se faire dès le commencement du prêt.

– Le crédit relais avec franchise totale et associé à un prêt amortissable avec « différé d’amortissement » : le prêteur avance une somme supérieure à la valeur du logement vendu. Cela permet aux emprunteurs de bénéficier une sorte de soulagement par rapport aux charges qu’il doit accomplir tous les mois.

Si le bien n’est pas vendu à la fin du crédit relais

La vente longue et le Crédit relais

Dans ce cas, il est possible que l’emprunteur demande une prolongation du crédit allant de six mois à un an, ou plus pour certains cas. Si le bien n’est pas encore vendu durant ce nouveau contrat, il faut trouver des solutions avant que l’établissement ne demande de rembourser le capital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici